Comment améliorer le vin et la gestion du vignoble avec la carte physiocap?

Uncategorized
Carte Physiocap

Les vues aériennes de type NDVI cartographient et analysent la vigne par « dessus ». Elles fournissent donc des informations sur la biomasse foliaire. Une carte Physiocap analyse la vigne par « dessous » et cartographie la répartition de la quantité de bois dans votre vignoble. 
Effectuée avant le débourrement, cette mesure permet de connaitre le nombre de rameaux par pied de vigne, le diamètre des rameaux, et un indice de bois (c.-à-d. de la section de bois produite par tous les rameaux de vigne et par unité de surface du sol).
Comment ces informations peuvent-elles devenir stratégiques pour la productivité et la durabilité des vignobles?

 

 

Physiocap®,  à quoi ça sert concrètement ?

Les cartes « Physiocap® » permettent d’apprécier le niveau de réserves  disponibles pour la vigne et stockées dans les structures pérennes et lignifiées telles que les rameaux, le tronc ou les racines. En pratique, l’ensemble des tissus qui forment ces structures s’appelle le « bois ».

Des études ont établi un lien entre les réserves en amidon et en azote stockées dans le « bois » de la vigne et la croissance des feuilles et du fruit. Les résultats montrent que surveiller des réserves stockées à la dormance fournit une indication précoce du rendement et du potentiel de croissance pour la saison suivante.

Pourquoi effectuer la mesure avant le débourrement ? Entre le débourrement et la floraison,  les concentrations de réserves d’amidon dans le « bois » diminuent de plus de moitié. L‘utilisation de ces réserves permet d’augmenter le taux de croissance des rameaux et le nombre de fleurs. La mobilisation des réserves en amidon et en azote depuis les organes pérennes (racines, troncs, ..) influence donc le développement et le fonctionnement de la surface foliaire et des fleurs avec des conséquences directes sur la maturation des fruits. Il est donc important d’évaluer le niveau de réserves avant qu’elles ne commencent  à être mobilisées, c’est à dire avant le débourrement.

 

Comment affiner les pratiques de taille ?

Grâce aux techniques de taille, les vignerons influent chaque année sur la performance du vignoble. Cependant, apprécier la variabilité spatiale de la réserve en bois est un défi pour le viticulteur. Même si de façon générale, la variabilité spatiale des vignobles peut ajouter de la complexité et contribuer à de nombreuses caractéristiques de vin, elle devient un problème si elle affecte la viabilité économique et la capacité à gérer le vignoble de manière cohérente et efficace. Plusieurs problèmes découlent de la variabilité spatiale de la réserve en bois. Le contraste observé entre les différentes zones du vignoble sur la réserve en bois  peut causer:

  • un retard dans le débourrement
  • une variation du moment de la floraison
  • un retard de croissance et une croissance plus faible des rameaux
  • un étalement plus important de la date de la maturité du fruit
  •  des différences dans la composition et la qualité des fruits à la récolte

La sévérité de la taille varie selon les objectifs de productivité du vignoble. Cependant, un des défis de la taille « raisonnée » est de s’adapter à la variabilité de la réserve en bois. De fait, la taille est peut-être la pratique la plus efficace pour amortir l’effet des contrastes liés la variabilité spatiale du vignoble.  La taille est donc une opération critique pour améliorer continuellement la qualité des fruits et du vin.

Afin de normaliser les taux de croissance et les performances globales du vignoble, il est judicieux de caractériser la distribution spatiale de la réserve de bois. À partir de là, différentes techniques de taille peuvent être utilisées pour homogénéiser le nombre, la taille et le diamètre des rameaux en réduisant ou en augmentant le nombre de bourgeons par vigne.

Les cartes Physiocap® révèlent comment la modification des critères pour le nombre de bourgeons laissés à la taille affecte l’homogénéité du vignoble. Ainsi, il est possible de développer des pratiques de taille plus efficaces d’une année à l’autre. Le suivi de la biomasse en bois dans les vignes est essentiel pour garantir la durabilité de la production du vignoble. C’est particulièrement justifié dans un contexte de réchauffement climatique, compte tenu de l’effet de la température du sol sur la mobilisation des réserves.

Physiocap® aide les viticulteurs à comprendre la variabilité de l’accumulation du bois pour optimiser les stratégies de taille.

 

Comment échantillonner le vignoble de manière fiable ?

Pour optimiser votre stratégie d’échantillonnage au vignoble, il est possible d’analyser avant le démarrage de la saison comment la variabilité du vignoble affecte la répartition spatiale des réserves en « bois » de la vigne.  Selon vos objectifs, vous pouvez vous appuyer sur les cartes décrivant les variations du diamètre des rameaux, le nombre de rameaux ou l’accumulation de bois.

  1. Les cartes Physiocap® sont utiles car elles représentent la capacité des vignes à stocker les reserves. À partir de ces conditions de stockage initiales, les vignes régulent leur activité pendant la croissance. Les variations détectées précocement par Physiocap® vont donc affecter les variations observées plus tard pendant la croissance de la vigne et la mûrissement du fruit.
  2.  Il est possible de positionner les sites d’échantillonnage aux points les plus contrastés mis en évidence par les cartes Physiocap® et de suivre les variations des indices affectant le développement de la plante et du fruit en ces points. Cette approche permet de capturer le comportement général du vignoble en s’appuyant sur les tendances extrêmes qui l’encadrent.
  3.  Enfin il est possible d’utiliser les cartes Physiocap®  pour extrapoler les mesures ponctuelles sur l’ensemble du vignoble. 

Pourquoi la distribution spatiale du bois peut guider le plan d’échantillonnage?

En plus d’aider à différencier les critères de taille, la caractérisation de zones ou l’accumulation de bois est uniforme peut servir de support à des décisions comme la vendange, l’irrigation différentielle, la fertilisation différentielle, etc. Cependant, afin d’effectuer des diagnostics agronomiques pour définir si et où des corrections doivent avoir lieu, un des principaux défis consiste à échantillonner le vignoble de manière fiable. La question est donc : « combien de sites dois-je échantillonner pour obtenir une estimation fiable? »

Il est difficile d’optimiser un plan d’échantillonnage au vignoble. Organiser la collecte de données sur le terrain pour caractériser un vignoble n’est pas simple. 

D’une part, il faut considérer beaucoup d’information disparates relatives à la structure du vignoble, au climat et à l’évolution de paramètres de santé de la plante et du fruit. D’autre part, en raison des variations spatiales, les mesures traditionnelles peuvent être trop coûteuses et longues si l’on veut donner une image complète des performances du vignoble. Il existe donc un compromis à trouver entre la réduction du nombre de mesures pour réduire le coût de la collecte de données et l’obtention d’un nombre suffisant de mesures pour obtenir un échantillonnage fiable.

La recherche scientifique a donc étudié comment le nombre et la position des sites d’échantillonnage pouvait améliorer la représentativité du vignoble dans son ensemble. En d’autres termes : » Comment optimiser la précision de la représentation du vignoble à partir de quelques points d’échantillonnage? ».

Un niveau acceptable de représentativité signifie que «l’erreur» entre la «situation réelle» (si l’on pouvait échantillonner chaque pied du vignoble) et «l’estimation» (à partir d’un petit nombre de sites d’échantillonnage) est suffisamment faible pour ne pas avoir de conséquences sur les décisions pratiques. L’une des principales conclusions des études d’optimisation de l’échantillonnage est que les méthodes donnent de meilleures estimations lorsque les points d’échantillonnage sont situés aux endroits les plus contrastés du vignoble. C’est précisément ce qu’une carte Physiocap® aide à identifier.

Carte Physiocap® et irrigation

Laisser plus de points de croissance après la taille (pour augmenter la productivité de la vigne) et appliquer des stratégies d’irrigation déficitaires (pour améliorer la qualité des fruits et du vin) sont des pratiques largement utilisées, en particulier dans les vignobles à haut rendement et sous climat chaud.

Cependant, on peut se demander comment ces pratiques impactent la longévité et la durabilité des vignobles. Pour répondre à ces questions, les chercheurs ont étudié l’impact de ces pratiques sur:

  • la dynamique des glucides dans les organes végétatifs,
  • la capacité des plantes à maintenir leur productivité et à mûrir les fruits.

 Ces travaux ont permis de constater que les concentrations de glucides dans le tronc varient considérablement d’une saison à l’autre. Cela souligne l’importance des pratiques ou du climat sur le niveau de reserves en glucides. Des auteurs ont montré que le déficit hydrique a un impact négatif sur les concentrations d’amidon dans le tronc. Suite à un déficit hydrique prononcé, la concentration plus faible d’amidon dans le tronc entraîne une diminution du rendement à la récolte. Il est donc important de suivre les effets de vos pratiques sur le deficit hydrique car elles affectent la mise en réserve de glucides et par consequent la pérennité de la production viticole.

Conclusions pratiques:

  • Réévaluez à la fin de chaque saison comment le climat et les pratiques modifient les capacités de la vigne à restaurer et à maintenir le stock de glucides. Les cartographies regulieres obtenues avec Physiocap (r) permettent d’établir des bilans à la fin de chaque saison.
  • Surveillez attentivement le déficit en eau pendant la saison, particulièrement pendant la période pré-véraison qui est critique pour la constitution des réserves. Le déficit hydrique, selon son intensité, permettra ou non de maintenir le niveau de production via son effet sur la constitution des réserves, .
  • Si vous gérez des vignobles à haut rendement, une gestion trop sévère du déficit hydrique peut entraîner une diminution de la concentration en amidon dans les organes végétatifs, ce qui réduira le rendement.

Carte Physiocap® et arôme

La rotundone, un arôme essentiel donnant des notes poivrées, se trouve directement dans la pellicule des baies et dans le vin qui en résulte. Certains viticulteurs aiment se concentrer sur l’arôme du «poivre» pour la complexité qu’il apporte au vin, comme le rapportent certains blogs. Afin de déterminer des moyens pratiques pour cartographier la variabilité spatiale de la rotundone avant la récolte, une étude a été réalisée dans un vignoble du sud-ouest de la France avec le cépage Duras. Les chercheurs ont évalué la variabilité spatiale du vignobles en utilisant la carte Physiocap®.

 

Carte Physiocap Figure 1: Cartographie de l’indice du bois avec Physiocap® dans la plateforme 360viti (la couleur passe du rouge au vert, l’indice de bois augmente).

Les chercheurs ont ensuite utilisé la carte de l’indice du bois pour sélectionner les sites d’échantillonnage les plus contrastés composés de 50 vignes chacun. À chaque site d’échantillonnage, la rotundone a été mesurée ainsi que dans les vins obtenus par des techniques de microvinification. Les auteurs ont montré que la concentration de rotundone était supérieure de plus de 50% dans les vins issus des zones où la biomasse de bois était plus importante.

Ainsi, un lien existe entre la distribution spatiale de l’accumulation de bois et certains arômes du vin comme la rotundone. Ces résultats illustrent l’intérêt de stratégies de gestion ciblées du vignoble, notamment la récolte sélective, pour manipuler le style de vin. En utilisant la technique de cartographie du vignoble pendant la dormance (c.-à-d. après la chute des feuilles), Physiocap® est un moyen pratique pour appuyer la stratégie de la prochaine vendange.

Comment et quand commander une carte Physiocap®?

Nos équipes sont bien sur à votre écoute pour programmer une mesure Physiocap®. Deux solutions : soit vous achetez le matériel et nous vous l’adaptons sur votre matériel motorisé, soit nous effectuons la mesure pour vous.

Ensuite les cartes sont livrées dans votre application 360viti (ex Fruition Analytics). Vous devez pour cela être abonné sous licence (ou avoir déjà réalisé des cartes NDVI pendant le millésime précédent et disposer par conséquent d’un accès a l’application Maps de notre plateforme).

Nos équipes sont à votre disposition pour toute question si vous envisagez de démarrer l’expérience.

Physiocap: demandez un devis pour cet hiver.
Nous contacter

Follow us on social networks :
Facebooktwitterlinkedinyoutube

Share this post :
Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *