Fertilisation : comment bien préparer la campagne hivernale dès le mois de juin ?

Uncategorized

Pour la vigne en place, c’est à la floraison que l’on détecte le mieux des disparités de vigueur. En effet, à ce moment là, les parcelles les plus en retard et celles qui sont au contraire très poussantes, ressortent très clairement. 

Les cartes NDVI EN TÉLÉDÉTECTION (photo aérienne)  permettent de visualiser en une image les variabilités spatiales de vigueur sur l’ensemble du domaine !

Rien de tel que de prendre de la hauteur pour déceler des zones, plus ou moins poussantes ! Et parfois, de constater des phénomènes qui ne sautent pas aux yeux en “mode piéton”. Le NDVI (Normalized Difference Vegetation Index) est un excellent indicateur pour définir vite et bien le zonage des travaux au vignoble. Ainsi une image NDVI à floraison,  avec la précaution d’avoir relevé la vigne avant le passage de l’avion,  permettra de définir une stratégie de fertilisation hivernale selon les différences de vigueur constatées sur le vignoble. 

Corriger l’hétérogénéité pour améliorer le rendement : pendant la saison et en hiver

Bien sûr il  faut comprendre ensuite les causes de ces disparités : carence, sol, problème d’assimilation minérale, sécheresse ou matériel végétal non adapté etc.. Les analyses pétiolaires, analyses de sols, cartes pédologiques ou cartes de résistivité par exemple, permettront d’aider à comprendre pourquoi les disparités repérées sur les cartes NDVI s’opèrent.

Effectuer des clichés NDVI dès le mois de juin présente de multiples bénéfices : ajuster les travaux en cours de saison et préparer en un clin d’oeil les zonages pour les campagnes de travaux hivernaux. En cas de retard flagrant de certaines parcelles, les images prises courant juin seront utiles pour orienter la conduite de la vigne jusqu’aux vendanges : améliorer la gestion des enherbements, des actions d’écimage spécifiques, ajuster de façon plus ciblée les itinéraires techniques ou même, décider de réaliser une pulvérisation foliaire immédiate.
Concernant la fertilisation hivernale, les cartes permettent de faire des zonages terrain  pour faire des apports différenciés en découpant la parcelle en zones homogènes ou en jouant sur la vitesse d’avancement des tracteurs. Le “+”  techno : les cartes sont géolocalisées et peuvent être chargées dans des consoles GPS et permettre d’épandre les intrants de manière ultra-ciblée.

Année après année, harmoniser le vignoble, pour en tirer le meilleur bénéfice de rendement et de qualité


Voici un exemple de cartes sur trois ans qui montrent la correction de l’hétérogénéité au Château Olivier à Léognan :

Vous aussi,  offrez vous une vue “d’en haut”, vérifiez au sol et définissez vos stratégies de travaux hivernaux!

Témoignage de Philippe Stoeckle, Directeur Technique, Château Olivier :  

“La photo NDVI nous permet l’année N de faire des vendanges sélectives mais également l’année N+1 d’adapter la taille et la fertilisation. La photo NDVI du mois d’août N+1 permettra de voir l’impact de nos choix techniques.”



Delphine Preterre

Originaire de Normandie, grande amatrice de gastronomie, de biologie et de découvertes, c’est tout naturellement que j’ai choisi de faire mes études à l’école d’agronomie de Montpellier SupAgro. Durant mon cursus d’ingénieur, je me suis spécialisée en viticulture et œnologie, pour être diplômée en 2017. Cette formation pluridisciplinaire m’a permis de découvrir différents domaines de la filière vigne et vin, aussi bien en France qu’à l’étranger.
J’ai, d’une part, participé aux vinifications des millésimes 2015 en Bourgogne et 2016 à Bordeaux. J’ai découvert le métier de commercial à Madagascar où j’étais chargée du lancement d’un spiritueux à base de Rhum. J’ai aussi participé en Espagne à un projet de recherche européen de construction d’un robot viticole. Avant de rentrer en France, j’ai travaillé en Chine sur l’amélioration de la protection globale d’un vignoble en plein développement.
Employée à Fruition Sciences en Janvier 2018, je suis aujourd’hui responsable du développement, à la fois technique et commercial de la société dans la région Nouvelle Aquitaine. Passionnée de vin et de voyage, j’aime aussi passer mes temps libres à faire de la musique et du sport.

Follow us on social networks :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube

Share this post :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

One thought on “Fertilisation : comment bien préparer la campagne hivernale dès le mois de juin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *