Complantation ou arrachage : existe-il une solution idéale pour estimer le nombre de manquants ?

Uncategorized

RIEN ne remplacera un bon comptage dans le rang en mode piéton ! Mais les cartes NDVI à 10 cm et même à 25 cm, permettent de visualiser en un coup d’oeil les pieds faibles en termes d’expression végétative (valeur NDVI) et de superficie foliaire

Pieds faibles : que déduire ?

Quand les cartes mettent en évidence des “trous” d’expression végétative, nous pouvons en déduire que l’on a, soit affaire à des pieds virosés, malades, très chétifs voire carrément morts, soit à des jeunes plants. Les trous relevés à partir des cartes NDVI révèlent donc des pieds improductifs ; ils ne permettent cependant pas de connaître l’origine.
A partir des cartes avec extraction, « CartoCep », nous pouvons fournir par parcelle une proportion estimée du nombre de manquants (entre 0 et 1%, entre 1 et 5%, entre 5 et 10%, entre 10 et 20% ou plus de 20%).

Complantation dans les zones de vigueur déjà faibles : anticiper les conditions de croissance

Si les zones de manquants sont situées globalement dans les zones défaillantes en termes de vigueur révélées par les cartes, il est possible d’établir des stratégies de fertilisation hivernale, d’irrigation ou de gestion des sol adaptées en prévision de l’introduction des plants, afin de maximiser leur croissance.

Une option à envisager de temps en temps en prévention ou après un millésime compliqué

Lors de la commande de cartes NDVI en 10 ou 25 cm, profitez-en pour demander l’option « Manquants » au moins une fois tous les deux ans ou après un millésime où les conditions climatiques ou sanitaires ont été compliquées. Cela vous permettra de garder sous contrôle le rendement de votre vignoble et de décider éventuellement de mettre en place des opérations d’arrachage. En vous donnant une proportion de pieds manquants ou improductifs sur vos parcelles, les cartes NDVI vont permettre d’affiner vos densités de plantation réelles et d’agir pour éviter un déclassement et gérer le retour au rendement.

Cerise sur la gâteau dans une démarche d’harmonisation spatiale du rendement 

En résumé, il n’existe pas de solution miracle mais les cartes NDVi aident à gagner du temps sur le terrain et à garder sous contrôle une zone de faiblesse. Vous pourrez aussi réduire votre taux d’erreur dans les calculs d’estimation de rendement pour mieux anticiper la préparation de la cuverie aux vendanges.



Delphine Preterre

Originaire de Normandie, grande amatrice de gastronomie, de biologie et de découvertes, c’est tout naturellement que j’ai choisi de faire mes études à l’école d’agronomie de Montpellier SupAgro. Durant mon cursus d’ingénieur, je me suis spécialisée en viticulture et œnologie, pour être diplômée en 2017. Cette formation pluridisciplinaire m’a permis de découvrir différents domaines de la filière vigne et vin, aussi bien en France qu’à l’étranger.
J’ai, d’une part, participé aux vinifications des millésimes 2015 en Bourgogne et 2016 à Bordeaux. J’ai découvert le métier de commercial à Madagascar où j’étais chargée du lancement d’un spiritueux à base de Rhum. J’ai aussi participé en Espagne à un projet de recherche européen de construction d’un robot viticole. Avant de rentrer en France, j’ai travaillé en Chine sur l’amélioration de la protection globale d’un vignoble en plein développement.
Employée à Fruition Sciences en Janvier 2018, je suis aujourd’hui responsable du développement, à la fois technique et commercial de la société dans la région Nouvelle Aquitaine. Passionnée de vin et de voyage, j’aime aussi passer mes temps libres à faire de la musique et du sport.

Follow us on social networks :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube

Share this post :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *