Respecter le flux de sève : tailler pour une santé et une homogénéité optimale de la vigne

Uncategorized


La taille est une activité critique pour les vignobles, dont le but est d’équilibrer la vigne pendant l’hiver. Alessandro Zanutta et Massimo Guidici de Simonit & Sirch ont fait une excellente présentation lors de nos conférences du millésime à Bordeaux en 2014 ou Napa en 2015 qui portait sur une nouvelle technique de taille. Il a soulevé un point pertinent concernant l’impact de la taille sur les flux de sève.  

Les pièges des techniques traditionnelles

Les plaies de taille sont courantes en viticulture. En effet, dès lors que vous faites des grandes coupes de retour dans le bois, cela produit une blessure profonde sur la plante. A l’intérieur de la plaie des cônes de dessiccation peuvent commencer à se former (Figure 1).  Plus la coupe est grande et profonde, plus les cônes de dessiccation sont grands et profonds. De plus, de grandes coupes de retour peuvent également favoriser les maladies fongiques et entrainer une interruption du système vasculaire de la vigne.
Pour les jeunes vignes, les coupes croisées peuvent être dommageables. Sans une bonne technique et un bon positionnement des coupes, vous risquez d’interrompre négativement l’écoulement de la sève et donc laisser le bois s’affaiblir. Cela peut affecter la santé de la vigne à long terme. Il est essentiel de laisser juste assez de bois sur la vigne pour maintenir sa vigueur et sa capacité productive.
Figure 1 : Cônes de dessiccation et écoulement irrégulier de la sève à partir de 3 coupes de retour croisées (source : présentation d’Alessandro Zanutta)

Tailler pour une meilleure homogénéité de la vigne

M. Zanutta présente une nouvelle technique de taille pour éviter les pièges des techniques traditionnelles. La technique utilise de petites entailles sur le dessus des sarments, plutôt que des entailles transversales qui laissent plus de dommages à la vigne. Laisser plus de bois vivant sur la vigne offre suffisamment d’espace pour que le flux de sève atteigne les faisceaux vasculaires afin de maintenir la vigueur de la vigne. Les valeurs de la nouvelle technique incluent une meilleure homogénéité du tronc, une canopée bien répartie sur le pied, la préservation du flux naturel de la sève et un meilleur équilibre au débourrement.
Le contraste entre la méthode traditionnelle et la méthode moins dommageable est frappant, comme vous pouvez le voir ci-dessous (Figure 2).

Figure 2 : L’impact d’une taille plus respectueuse du flux de sève (source : présentation d’Alessandro Zanutta)

Conseils pratiques


La clé de la réussite est d’adopter une approche globale sur la pratique de la taille de la vigne en considérant ses effets potentiels sur les flux de sève. 
Fruition Sciences fournit des solutions aussi bien pour évaluer l’indice de biomasse des bois de la vigne que pour comprendre l’évolution des flux de sève de la vigne.
Rendez-vous ici pour visualiser les entretiens du Vintage Report et en apprendre plus sur les Conférences du Millésime que nous organisons en France et à l’étranger.

Le Vintage Report réunit des scientifiques, des viticulteurs et des chefs de file de l’industrie du vin du monde entier pour produire un séminaire d’une journée. Cet évènement réunit des esprits ouverts pour discuter de la récolte de l’année précédente à la lumière des découvertes scientifiques les plus récentes et des dernières innovations dans la fillière.

Delphine Preterre

Originaire de Normandie, grande amatrice de gastronomie, de biologie et de découvertes, c’est tout naturellement que j’ai choisi de faire mes études à l’école d’agronomie de Montpellier SupAgro. Durant mon cursus d’ingénieur, je me suis spécialisée en viticulture et œnologie, pour être diplômée en 2017. Cette formation pluridisciplinaire m’a permis de découvrir différents domaines de la filière vigne et vin, aussi bien en France qu’à l’étranger.
J’ai, d’une part, participé aux vinifications des millésimes 2015 en Bourgogne et 2016 à Bordeaux. J’ai découvert le métier de commercial à Madagascar où j’étais chargée du lancement d’un spiritueux à base de Rhum. J’ai aussi participé en Espagne à un projet de recherche européen de construction d’un robot viticole. Avant de rentrer en France, j’ai travaillé en Chine sur l’amélioration de la protection globale d’un vignoble en plein développement.
Employée à Fruition Sciences en Janvier 2018, je suis aujourd’hui responsable du développement, à la fois technique et commercial de la société dans la région Nouvelle Aquitaine. Passionnée de vin et de voyage, j’aime aussi passer mes temps libres à faire de la musique et du sport.

Follow us on social networks :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube

Share this post :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *