Température du sol, réserves de la vigne, maturation des baies : et si un lien existait?

Uncategorized


Si vous lisez ce blog, vous avez probablement déjà cherché à comprendre la complexité de la réponse de la vigne à des conditions environnementales contrastées. Les résultats scientifiques quotidiens apportent un éclairage nouveau sur les mécanismes végétaux qui, s’ils sont bien compris, peuvent aider le vigneron à optimiser ses pratiques. Aujourd’hui, nous discutons de la relation entre la température des racines, la dynamique des réserves de la vigne et la maturation des baies.

Pourquoi est-ce important ?

Des études antérieures associant les réserves glucidiques (carbohydrates) et d’azote à la croissance végétative et aux taux de fructification, suggèrent que le suivi des réserves stockées en période de dormance pourrait fournir une indication avancée sur le rendement et le potentiel de croissance de la saison suivante.  Dans le contexte de changement climatique, comprendre comment les pratiques influent sur les températures des racines, qui, à leur tour, affectent la mobilisation des réserves, peut être essentiel pour ajuster les pratiques viticoles en fonction des conditions spécifiques du site.

De telles connaissances peuvent directement profiter au rendement du vignoble en maintenant un approvisionnement adéquat en glucides. Ainsi, il devient possible de revoir les pratiques pédologiques tout en tirant parti de nouveaux outils pour surveiller les paramètres clés qui influent sur la durabilité des vignobles.

Que savons-nous déjà ?

#1. En général, le réchauffement du sol favorise l’utilisation de glucides non structuraux dans les racines et augmente le taux de croissance des pousses ainsi que le nombre de fleurs. En revanche, le refroidissement du sol peut favoriser l’abscission des fleurs et impacter la nouaison.

#2. Les effets des variations de la température du sol sont conditionnés par l’état de réserve en glucides de la plante. La température du sol du vignoble, jusqu’à la véraison, suit généralement l’augmentation saisonnière de la température atmosphérique. Cependant, les variations quotidiennes et saisonnières sont également influencées par des pratiques comme le paillage ou l’ombrage du sol, selon les dimensions de la canopée. Ainsi, les pratiques humaines peuvent modifier la dynamique des températures du sol.



Comment la gestion du sol et de la canopée modifie-t-elle la température du sol ? Comment la température du sol module-t-elle les changements des réserves glucidiques durant le développement printanier et foliaire ? 
Pour mieux comprendre l’interaction entre la température du sol et les réserves glucidique, une équipe de chercheurs dirigée par Holzapfel a étudié les effets spécifiques des variations de température du sol sur la réponse de la vigne. Cette étude a été menée sur des vignes matures de V. vinifera L.’ Cabernet Sauvignon’ cultivées au champ pendant deux saisons de croissance. L’objectif était d’examiner la dynamique des réserves glucidiques et les réactions de croissance par rapport à la température du sol, en présence de bâches de plastique ou de paillage.

La figure 1 montre que les traitements de surface ont eu une influence significative sur la température de la zone radiculaire jusqu’à une profondeur de 30 cm. Les températures sous le traitement à chaud (bâche en plastique) sont jusqu’à 10°C plus élevées que sous le traitement à froid (plastique+paille).


Figure 1 : Profils de température du sol à -30 cm (adapté de Holzapfel et al, 2016)


Ce que les chercheurs ont découvert ?

#1. Les concentrations de réserves racinaire glucidiques ont diminué de plus de moitié, entre le débourrement et la floraison, l’augmentation de la température du sol augmentant considérablement la mobilisation des réserves racinaire (Figure 2).

#2. Les régimes de température du sol mis en œuvre ont eu une influence mineure sur la croissance du couvert végétal et le développement de la reproduction. L’augmentation de la température du sol a favorisé la maturation des baies (des valeurs élevées en alcool probable sont atteintes plus tôt).

Figure 2 : Mobilisation des glucides non structuraux dans les racines  (% matière sèche) entre le débourrement (budbreak) et la floraison (bloom) (adapté de Holzapfel et al, 2016)
Ces résultats suggèrent que, d’une part, la température ambiante peut affecter la maturation des baies sous des niveaux de rendement similaires. D’autre part, l’environnement racinaire a également une influence sur le développement des fruits.

Conseils pratiques :

Les pratiques d’entretien du sol, par leur effet sur la température des racines, modifieront la dynamique des réserves et influeront également la maturation et la composition des baies. Pensez-y la prochaine fois que vous définirez une stratégie de pratiques culturales !

Si vous voulez suivre les effets de la gestion du sol :
  • Sur les réserves de la vigne : vous pouvez suivre les variations des réserves en bois (Physiocap).
  • Sur la maturation des fruits : vous pouvez suivre les profils de chargement en sucre (voir article).




Delphine Preterre

Originaire de Normandie, grande amatrice de gastronomie, de biologie et de découvertes, c’est tout naturellement que j’ai choisi de faire mes études à l’école d’agronomie de Montpellier SupAgro. Durant mon cursus d’ingénieur, je me suis spécialisée en viticulture et œnologie, pour être diplômée en 2017. Cette formation pluridisciplinaire m’a permis de découvrir différents domaines de la filière vigne et vin, aussi bien en France qu’à l’étranger.
J’ai, d’une part, participé aux vinifications des millésimes 2015 en Bourgogne et 2016 à Bordeaux. J’ai découvert le métier de commercial à Madagascar où j’étais chargée du lancement d’un spiritueux à base de Rhum. J’ai aussi participé en Espagne à un projet de recherche européen de construction d’un robot viticole. Avant de rentrer en France, j’ai travaillé en Chine sur l’amélioration de la protection globale d’un vignoble en plein développement.
Employée à Fruition Sciences en Janvier 2018, je suis aujourd’hui responsable du développement, à la fois technique et commercial de la société dans la région Nouvelle Aquitaine. Passionnée de vin et de voyage, j’aime aussi passer mes temps libres à faire de la musique et du sport.

Follow us on social networks :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinyoutube

Share this post :
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *